La poupée Barbie

REFRAIN

Drame de la dépression,

Désespoir de l’inaction,

Bourrée de barbituriques

La poupée Barbie tue Rick.

 

Coup de folie passionnelle

Fou de colis pulsionnels

D’un coup de talon aiguille

Que son  grand talent aiguille

Violente elle transperce le crâne

De son vieil amant infâme.

 

Putain  que c’est dur l’plastique

Et Rick sur la place tique,

Le talon dans le cervelet.

C’est le moment servez les

Servez, servez la cervelle

Avant qu’elle se serve, elle

 

La vilaine poupée sadique

Putain, que c’est dur l’ plastique

Même quand on a l’âge tendre

Pas de pitié, que des cendres

Tout au fond des roses chambres

Ils en perdent tous leurs membres

 

Les Rick, les Jim, et les Joe,

Ils en chient des ronds de chapeau

Elle crève les poly carbonates

Des beaux mâles qui la flattent

Dans sa douce folie dépressive

Dans son inaction lascive

 

.

Drame de la dépression,

Désespoir de l’inaction,

 

Drame de la dépression,

Désespoir de l’inaction,

Bourrée de barbituriques

La poupée Barbie, tua Rick,

 

Putain qu’ c’était dur l’ plastiqu’ ! (parlé)

 

 

H. PLANDE ©

 

Publicités